lundi 22 juillet 2019

Mike Oldfield, Sailor's Hornpipe



 Lire en Français      Read in English


En marge des grands morceaux brillamment composés, sur Tubular bells, bien sûr, mais aussi en d’autres occasion, le grand musicien qu’est Mike Oldfield semblait s’amuser - mais était-ce un jeu? - à composer de petites “pièces” rigolottes, celtisantes...
... Et finalement assez étonnantes comparées à la construction quasi classique des bien connus Tubular Bells part 1 et 2.

Mais aussi à Herdgest Ridge, à Omadawn…. Oldfield, on l’a déjà dit par ici, a composé seul Tubular Bells, et joué pratiquement tous les instruments sur l’enregistrement de l’album… à 17 ans. 

Pour “clotûrer” Tubular Bells, il inclue un “divertissement”, “sailor’s Hornpipe”, qui, dans la version “Boxed”, (un quadruple 33 tours en coffret avec les premiers albums de Mike Oldfield, édité en 1976 et enregistré en … quadriphonie….), est enregistré “live” dans une ambiance “pub”, lors d’une fin de soirée “arrosée” au studio d’enregistrement de Virgin Records ‘the manor’. 

Sur Omadawn, il y avait “on a horseback”, “In Dulci Jubilo” et “Portsmouth”. Mais c’est Sailor’s Horpipe qui m’est revenu à l’esprit ces jours-ci. On avait improvisé une “chorégraphie” débile d’avant sortie du samedi soir,entre étudiants français à Londres, dans notre “auberge espagnole” avant l’heure, en 1982. 

On partageait une colloc, à Boyne Avenue Hendo, NW5. Isabelle, Etienne, Frédéric, et moi. Le souvenir m’en est revenu la semaine dernière, de ce Sailor’s Hornpipe objet de franches rigolades insouciantes, en apprenant les terribles nouvelles de la santé de l’un d’entre nous. 

Que ce petit air traditionnel irlandais, qui rappelle irrésistiblement Popeye, arrive à tes oreilles et te guide vers une meilleure santé!