samedi 16 novembre 2019

Pass the Dutchie, Musical Youth, 1982



 Lire en Français      Read in English


Musicat Youth, Pass the Dutchie. 

Ce titre fait partie de ceux qui submergent les ondes quelques semaines après mon arrivée à Londres où je resterai deux ans. Les ondes britanniques donc… 


Les radios françaises “recevaient” les ‘hits” plusieurs semaines, quelques mois parfois, plus tard. Ça prête à sourire, de nos jours, où l’instantanéïté est la règle. 

C’était le temps du Walkman, mais aussi le temps des Beatboxes, ces gros et puissants radio K7 stéréo avec des gros hauts parleurs, parfois détachables et souvent assez puissants. 

A Leicester (prononcer Lei’ster) Square, à l’angle d’Oxford Street et de Totteham Court Road, mais, plus encore, autour de Coven Garden, de jeunes gars (je les trouvais jeunes du haut de mes 20 ans…, Beatbox à l’épaule, dansaient le Smurf, et le reggae, parfois sur Pass the Dutchie… (j’ai pas réussi à couper cette phrase…).

En tout cas, c’est ce titre qui vient à mes oreilles quand je repense à ça, et quand je retourne à Londres vers Coven Garden. Mémoire audiobidule, j’ai Pass the Dutchie sur l’image de Coven Garden… 

C’était déjà devenu endroit touristique et festif, pas le Coven Garden montré par Hitchcock… Mais pas aussi snob et propret qu’aujourd’hui! 

Il y avait, aux coins de la “halle”, des groupes de gars autour de leur Beatbox, des smurfeurs donc, mais aussi les derniers punks, cannette de Lager à la main. Pas loin de là, il y avait Soho, le Blitz, dont l’entrée était farouchement filtrée par Steve Strange…. Comme mes articles sont rarement encyclopédiques, vous irez lire sur Wikipedia l’histoire courte de ce groupe, et de ce titre “One Hit Wonder”, qui me revient en tête ces jours-ci. 


 Mondialiste, le propos jouait sur les mots et cherchait à sensibiliser sur la faim dans le monde (avant les méga concerts pour l’Ethiopie), en parodiant l’original qui lui, proposait de faire tourner non pas une assiette de bouffe, mais un joint...